Trésorerie et optimisation du BFR des entreprises, Aston iTF et Redbridge

TRÉSORERIE ET OPTIMISATION DU BFR DES ENTREPRISES, ASTON ITF ET REDBRIDGE

Trésorerie et optimisation du BFR des entreprises, Aston iTF et Redbridge

Intervention d’Aston iTF dans l’étude Redbridge Debt & Treasury Advisory

Culture cash, délai de paiement fournisseurs, délai de paiement clients, digitalisation des process, financements innovants, affacturage, reverse factoring… les sujets à maîtriser pour optimiser le besoin en fonds de roulement (BFR) sont nombreux.

Redbridge Debt & Treasury Advisory  a publié une étude très intéressante sur l’optimisation du BFR des entreprises. Aston iTF a eu l’opportunité d’y témoigner.  Cette étude précise les liens, au sein des grands groupes, entre la trésorerie et les fonctions achats, commerciales, administration des ventes et credit management.

Le cabinet de conseil Redbridge affirme que 70 % des grandes entreprises interrogées utilisent le découvert bancaire pour financer leur BFR. 

Pour Aymeric Dupas, responsable marketing & ventes d’Aston iTF, « les entreprises petites ou grandes sont confrontées à deux défis : innover grâce au digital pour rester compétitives et trouver du cash pour financer cette transformation ». « Face à ces nécessités, l’optimisation du BFR et la culture cash jouent un rôle stratégique », ajoute-t-il.

 

Aston ITF propose une plate-forme qui vise notamment à faciliter la relance du recouvrement, la gestion du risque client et l’affacturage des créances clients.

« Les entreprises nous sollicitent sur la robotisation du processus de cash collection pour faire mieux plus vite, sur l’analyse de performance et l’anticipation du risque clients. Grâce au Big Data et à l’IA, nous pouvons automatiser intelligemment les tâches, fournir en temps réel des tableaux de bord métiers à chaque niveau de l’entreprise et analyser le comportement de paiement des clients pour adapter en conséquence la relance », explique Aymeric Dupas. Selon Aston iTF, il est possible de réduire 60 à 80 % des tâches manuelles et d’abaisser les délais d’encaissement de plus de 20 %. »

 

Le reste de l’étude est disponible sur ici .

AU SOMMAIRE

  • Interactions entre le cycle fournisseur et la fonction trésorerie
  • Interactions entre le cycle client et la fonction trésorerie
  • Comment les entreprises financent leur BFR ?
  • Quelles solutions technologiques pour optimiser le BFR ?
  • Affacturage: la dynamique concurrentielle toujours plus favorable aux entreprises

AINSI QUE LES POINTS DE VUE DE :

  • Pierre Pelouzet, médiateur des entreprises, sur les enjeux de la relation client-fournisseurs
  • Laurent Lestienne, responsable trésorerie-financement d’Adeo, sur la transversalité des projets BFR