Revue La Jaune et La Rouge

Fintech et Big Data : le savoir-faire Français par Jean Christophe Collet

 

La FinTech connaît une croissance exceptionnelle apportant une grande avancée technologique au domaine de la Finance. Parmi les pays qui apportent un savoir-faire reconnu, figure la France. Entretien avec Amaury de La Lance PDG d’Aston iT Finance, FinTech spécialisée dans la gestion du poste clients (crédit inter- entreprises) lauréat dans la catégorie Big Data du Concours Mondial d’Innovation, et André Lévy-Lang (56), Président de l’Institut Louis Bachelier.

Pour en savoir plus

Derniers articles

  • Paris, le 22 mai 2019, Communiqué de presse  La transformation digitale des métiers de la Finance et la réduction des délais de paiement pour les entreprises n’ont jamais été aussi critiques pour rester compétitif et continuer d’investir dans sa croissance. Dans ce contexte de marché très dynamique où les investissements dans les Fintechs sont au plus haut, Aston iTF nomme Aymeric Dupas Directeur Général. Aymeric Dupas sera en charge de la vente, du marketing, de la R&D, des développements, de l’IT et des RH.

  • Le règlement de créances a toujours été une question qui fâche en France. Les clients tardent à payer leurs dettes : les délais de paiement s’allongent. Le recouvrement d’impayés est souvent difficile. Certaines entreprises finissent même par mettre la clé sous la porte. La cessation de paiements est monnaie courante, sans mauvais jeu de mots ! Selon l’Observatoire BPCE, 75 000 entreprises ferment chaque année en moyenne : 60 000 TPE et 15 000 PME/ETI disparaissent ainsi en France.

  • Cegid propose des solutions de gestion Cloud Cegid adaptées aux besoins des entreprises et du secteur public pour améliorer la performance. Trois questions à… Stephen Rae, Chef des opérations internes – Finances, Cegid

  • Communiqué de presse Paris, le 17 avril 2019, ASTON iTF lance un nouveau module d’analyse de données, ASTON 360° L’impact des retards de paiement en France est considérable : 56 Milliards d’euros le coût de retard de paiement, 12 Milliards d’euros de Trésorerie perdues pour les entreprises, 25% des faillites de PME.