Témoignage de Justine JEANNE DRH chez ASTON iTF

Métier de DRH

Témoignage de Justine JEANNE DRH chez ASTON iTF

Découvrez le témoignage de Justine JEANNE qui nous livre sa vision du métier de DRH dans une structure différente des grandes entreprises: la start-up.

Être RH dans une start-up

« Au premier abord, le service Ressources Humaines plus communément appelé « Les RH » et « Start-Up » sont deux termes qu’on associe peu dans une même phrase. La Start-up fait plus écho à l’innovation, au futur, à la modernité. De leur côté, deux visions cotoient les RH : un monde plus archaïque avec des nombreuses procédures ou à l’opposé le fameux « CHO » : le Chief Happiness Officer, dont les missions peuvent rester floues. On semble bel et bien aux antipodes et surtout on se pose cette question : quelle réalité des RH en start-up ?

 

Et pour cause, on situe difficilement dans ces nouvelles structures où règnent dans l’imaginaire collectif des jeunes de moins de 30 ans en jean, basket se nourrissant uniquement de pizza, le fameux bureau RH.

Première nouvelle : dans une start-up, tout le monde n’a pas moins de 30 ans, tout le monde ne s’habille pas uniquement en jean-basket et le régime pizza n’est pas non plus la norme.

Deuxième nouvelle : les collaborateurs dans ce type de structure ont les mêmes besoins en termes de compétences, formation, rémunération mais aussi sur le volet administratif et social que dans les autres entreprises. Egalement, l’étiquette « Start-up » ou encore « Fintech » ne permet pas de se dédouaner de toutes obligations légales et conventionnelles : document unique d’évaluation des risques, CSE, les affichages obligatoires pour ne citer qu’une très infime minorité.

 

Alors concrètement être RH dans une start-up ça consiste en quoi ?

 

Être RH dans une start up, c’est tout d’abord trouver les bonnes compétences au bon moment et les mettre au bon endroit : dénicher les fameux talents est un des enjeux clés de la réussite. Il est donc important d’avoir un processus adapté et un vivier pertinent de candidats. Ainsi on participe à la réussite de l’entreprise. Sans avoir les bonnes ressources humaines à proprement parlé, l’entreprise ne peut délivrer.

Mais le travail ne s’arrête pas là : les collaborateurs une fois engagés, il faut les intégrer, les faire monter en compétences, les former, les fidéliser, les motiver, améliorer leur bien-être, les rétribuer justement…

Être RH, c’est donc répondre et accompagner au quotidien les salariés, et pour ça c’est être avec eux et avoir un bureau au milieu d’eux pour comprendre au mieux leur problématique du quotidien.

Être RH, c’est aussi être le garant de la conformité et du respect du cadre légal : dès la première embauche mais aussi dans le temps en suivant les évolutions de l’entreprise et notamment son accroissement en termes de salariés.

Être RH, dans une start-up c’est par ailleurs être l’appui du CEO : sur nous, il va pouvoir se décharger de l’ensemble des sujets administratifs, sociaux, liés aux paies… dont il n’a pas le temps de traiter. Le CEO a mille idées à la minute et souvent peu d’heures pour ses thématiques : il s’intéresse mais n’a pas toujours ni le temps, ni la compétence : on ne s’improvise pas RH !

 

On pourrait continuer longtemps cette liste à la Prévert, mais il convient de souligner que chaque entreprise est différente et on ne peut résumer « Les RH » à une start-up !

 

Au final, être RH dans une start-up, c’est surtout être polyvalent et jongler entre toutes les situations. Gardons à l’esprit que l’homme est imprévisible, chacun réagit différemment et que chaque journée de travail complète la précédente et apporte les questionnements de la suivante ! »

-Le métier de DRH-

Justine JEANNE

RH au sein d’ASTON iTF

 

 

Découvrez notre solution en 3’54 chrono        || En savoir plus sur notre logiciel   

Découvrez ASTON 360 en 32 secondes          || En savoir plus sur ASTON iTF