Le Nouvel Économiste

Trésorier d’entreprise et fintechs, un rôle en or !

 

Notre solution se déploie en quatre modules : le premier est un logiciel en ligne qui permet d’automatiser le processus de relance-recouvrement ; le second est un module de crédit management qui permet de piloter en ligne la police d’assurance-crédit de votre choix et de noter vos entreprises clientes selon l’expérience de paiement, explique Amaury de la Lance, président de plateforme BtoB d’optimisation de trésorerie Aston ITF. Le troisième module permet aussi d’être relié à l’ensemble des affactureurs de la place et de faire financer vos factures. Enfin, notre solution comporte un quatrième module de tableaux de board-reporting du poste clients.” Et une nouvelle fois, les tâches quotidiennes et manuelles (typiquement les relances) du trésorier sont totalement automatisées.

Pour en savoir plus

Derniers articles

  • Et si vous aussi divisiez par 6 le temps de traitement de votre relance et de génération des reports 

  • Aujourd’hui environs 50% des entreprises gèrent leurs encours client de manière manuelle. N’est-ce pas paradoxal lorsque l’on sait que le poste client est celui qui génère la majeure partie de la rentrée de cash ? Au sein d’une entreprise, il est courant de travailler avec des outils qui aident à la gestion du travail quotidien.

  • « Le temps c’est de l’argent » tous les retards sont des manques à gagner. Selon l’ANCR, en 2017, 56 milliards d’euros de créances sont restés impayés en France, soit environ 2% du PIB. La problématique liée aux retards de paiement des clients est aujourd’hui applicable à toutes les entreprises. Comment réduire mes retards de paiement ?

  • En plein essor, les startups de la Fintech reposent sur deux piliers majeurs : proposer un service financier et intégrer de nouvelles technologies. Aujourd’hui, l’enjeu principal des entreprises est le cash via la réduction des délais de paiement.




ipsum ut pulvinar accumsan dictum libero mattis tempus lectus id,