Blog

  • Tout
  • Articles de presse
  • Aston iTF expertise
  • Communiqués de presse
  • Non classifié(e)
  • Témoignages clients

Aujourd’hui environs 50% des entreprises gèrent leurs encours client de manière manuelle. N’est-ce pas paradoxal lorsque l’on sait que le poste client est celui qui génère la majeure partie de la rentrée de cash ? Au sein d’une entreprise, il est courant de travailler avec des outils qui aident à la gestion du travail quotidien. Utiliser des CRM et des ERP est de plus en plus courant. Pourquoi ne pas commencer à utiliser un logiciel de relance automatique ? En se lançant dans la digitalisation du poste client, les credit managers ont la possibilité d’automatiser toutes leurs tâches chronophages et répétitives. Ils pourront se libérer du temps pour travailler sur des sujets plus stratégiques. Quoi de mieux pour avoir davantage d’impact au sein de l’entreprise ?   Pourquoi utiliser un logiciel de relance automatique ? Selon PayStream Advisors, les équipes chargées du recouvrement passent 30% de leurs temps à créer la liste des clients à contacter en priorité et à trouver leurs coordonnées. Générer du cash plus rapidement, anticiper les risque de retards, éviter le impayés, sont les défis quotidiens des credit managers. Grâce à l’utilisation d’un logiciel de relance, il est possible de mettre en place des actions préventives. C’est l’une des clés pour gagner du temps. En étant mieux organisé grâce à l’automatisation des actions qui peuvent l’être (pré-relances intelligentes en fonction des bons payeurs, petits montants…), le credit manager verra une diminution du DSO de ses clients. Utiliser un logiciel de relance est aussi l’occasion d’améliorer la communication entre les équipes : commerciaux, chargés de recouvrement … pour faciliter le suivi des relances et des litiges. Utiliser cette solution, permet de centraliser l’information au même endroit pour avoir accès en 1 clic aux factures en pdf, aux informations du client, aux échanges de mails. C’est à la fois un avantage pour le credit manager dans...

Le credit manager voit ses responsabilités évoluer, il n’est plus uniquement restreint à la relance client. Effectivement son rôle est de plus en plus stratégique et transverse : risk manager, relation client, analyses...

« Le temps c’est de l’argent » tous les retards sont des manques à gagner. Selon l’ANCR, en 2017, 56 milliards d'euros de créances sont restés impayés en France, soit environ 2% du PIB. La problématique liée aux retards de paiement des clients est aujourd’hui applicable à toutes les entreprises. Comment réduire mes retards de paiement ? C’est le challenge numéro 1 des credit managers aujourd’hui. La culture cash est au cœur des discussions, les objectifs définis par les dirigeants convergent : réduire le BFR, accroitre le ROI efficacement et améliorer rapidement le chiffre d’affaires. A l’heure de la transformation digitale, il est enfin possible de répondre à ces enjeux. Le délai moyen de règlement des fournisseurs est de 51 jours alors qu’officiellement il devrait être de 30 jours. La France semble cependant emprunter le bon chemin. Selon les chiffres d’Altares, en 2008, 33% des entreprises réglaient leurs factures à temps. A ce jour, elles sont 43,4% soit presque une sur deux. Pourquoi sommes nous toujours confrontés à des retards de paiement ? Le problème principal est lié à une facture non conforme : erreur dans le montant, l’adresse, le numéro de téléphone...

En plein essor, les startups de la Fintech reposent sur deux piliers majeurs : proposer un service financier et intégrer de nouvelles technologies. Aujourd’hui, l’enjeu principal des entreprises est le cash via la réduction des délais de paiement.


...

De la dématérialisation des factures aux CSP, de la BI aux logiciels en mode Saas...

5 raisons de s’équiper d’un logiciel de relance et recouvrement : - Améliorer son DSO et réduire ses délais de paiement - Analyser sa performance mieux et plus vite - Mieux piloter et mesurer son risque client - Mieux collaborer pour créer une cash culture partagée - Automatiser les actions de recouvrement, de pilotage de l’assurance-crédit ou de financement...

Trente personnes travaillent pour ASTON iTF, 90% sont des développeurs informatiques. Pour recruter, Amaury de La Lance ne craint pas de débaucher au Luxembourg en garantissant le même niveau de salaire...

ASTON iTF, la Fintech dédiée à la valorisation des factures du poste clients annonce le lancement de son club utilisateurs l’ASTON Club. Au cours de son « Aston Day 2017 » qui réunit annuellement de nombreux clients et partenaires, Amaury de La Lance, CEO, est revenu sur cette étape du développement de la société...